Le records management et le Cloud

On entend de plus en plus parler de Cloud et il est vrai que le concept paraît effectivement un peu "nuageux" aux non initiés comme moi (je ne suis certainement pas une spécialiste du sujet). Hier, deux collègues archivistes me posaient des questions à ce sujet (c’est incroyable le nombre de sujets qu’on peut avoir dans le RER) et donc j’en profite pour leur apporter des réponses ici. Je ne vais pas m’aventurer dans une explication technique, je ne suis pas informaticienne, chacun son métier… Mais une petite présentation me semble nécessaire. Pour faire très court, je dirais qu’il s’agit d’une concentration d’infrastructures qui peuvent être délocalisées et donc mutualisées. C’est l’un des avantages de l’informatique: une entité n’a pas forcément besoin de stocker ses données à son adresse physique. Pour une présentation plus claire, je vous renvoie à l’article très intéressant de Frédéric Brégier (directeur du projet VITAM). L’article a le mérite d’être compréhensible pour les archivistes!

Je ne vois pas le Cloud comme une fatalité pour la gestion des archives. De toute façon, quel service d’archives public en France a les moyens -financiers et humains- aujourd’hui de se payer de super structures de stockage sécurisé? Et même si je rêve de revivre comme à la fin du XVIIIe siècle , la mise en place des services d’archives avec leur bâtiment dédié (cette fois-ci bâtiment numérique), je sais aussi que le contexte budgétaire et politique n’est pas forcément favorable. Les archivistes n’ont pas les compétences pour gérer seuls des "bâtiments numériques". Le Cloud peut être une opportunité mais, et c’est surtout le "mais" qui compte dans ce raisonnement, il est important de bien savoir se positionner par rapport au Cloud. Comment? Eh bien en analysant son contexte de production (ah les bon vieux concepts archivistiques qui seront toujours mon repère principal):

  • Quelles sont les données produites par les métiers de l’organisme? Quels en seront les usages?
  • Quelles peuvent être les contraintes réglementaires et juridiques?(par exemple dois-je éviter de stocker des données à l’étranger?)
  • Quelles sont les durées de conservation?
  • Le service d’archives devra-t-il verser des données à un autre service d’archives par la suite et sous quelles conditions?

Les réponses à ces questions permettront de déterminer si l’utilisation du Cloud est souhaitable ou pas et de bien vérifier le contrat qu’on passe avec le fournisseur de ce service. Dans les services d’archives, il n’y a jamais de réponse unique (et c’est pour cela que je fais ce métier d’ailleurs). On adoptera probablement des stratégies de stockage différentes en fonction des données produites.

La bonne nouvelle c’est que seul l’archiviste est capable de faire cette analyse! Ne nous trompons donc pas de métier. Et c’est ainsi que je me dit que je suis parfaitement d’accord avec l’une des idées exposées au colloque co-organisé par les Archives diplomatiques et les Archives nationales "Quand l’archivage devient électronique": l’archiviste devient de plus en plus un conseiller, une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA) ou une maîtrise d’ouvrage.

LFH

Tags:, ,

5 Commentaires le “Le records management et le Cloud”

  1. Isabelle G. 9 février 2013 à 00:07 #

    A reblogué ceci sur Technicienne en documentation… en devenir!.

Rétroliens/Pings

  1. Le records management et le Cloud | Archives Online | Records Management et réglementation | Scoop.it - 28 mars 2013

    [...] Le records management et le Cloud. On entend de plus en plus parler de Cloud et il est vrai que le concept paraît effectivement un peu « nuageux » aux non initiés comme moi (je ne suis certainement pas une spécialiste du …  [...]

  2. Le records management et le Cloud | Spécialiste de la sécurité des données | Scoop.it - 4 mars 2013

    [...] On entend de plus en plus parler de Cloud et il est vrai que le concept paraît effectivement un peu "nuageux" aux non initiés comme moi (je ne suis certainement pas une spécialiste du sujet). Hier,…  [...]

  3. L’archivage et le Cloud : bonne ou mauvaise idée ? | Le regard de Janus - 14 février 2013

    [...] Ce n’est pas tous les jours qu’un informaticien se préoccupe d’archivage, aussi ses interrogations méritent d’être prises au sérieux. Les questions sont posées par Frédéric Brégier ici (lien). Comme lui, je ne vais pas traiter la question dans son entier (rendez-vous au forum des archivistes à Angers (http://forum2013.archivistes.org/ ) ou nous tenterons de traiter la question plus à fond) mais reprendre certains points qui font problème à mes yeux, en suivant le canevas qu’il propose. (voir également le commentaire sur Archives Online là) [...]

  4. Le records management et le Cloud | D&IM (Document & Information Manager) | Scoop.it - 9 février 2013

    [...] On entend de plus en plus parler de Cloud et il est vrai que le concept paraît effectivement un peu "nuageux" aux non initiés comme moi (je ne suis certainement pas une spécialiste du sujet). Hier,…  [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 156 followers

%d bloggers like this: