Introduction impertinente aux archives électroniques – 2

Eh oui, vous l’avez tous attendu…Voici donc venir le temps de la deuxième étape de votre apprentissage des « archives électroniques ». Le débat sur ce que sont les archives électroniques reste ouvert et nous vous proposerons bientôt une synthèse de ce qui a été dit et une définition selon Archives Online. Pour le moment, laissez-vous guider dans les méandres de l’archivage électronique, dans ce que l’on pourrait nommer un « approfondissement » de vos connaissances. Contrairement à la première partie, qui pouvait laisser la place à des manuels ou des outils plus divertissants, il arrive un moment où on doit affronter l’un des côtés les plus compliqués de la « découverte » de ce sujet passionnant: la lecture des normes et des référentiels. Malheureusement, pour cette étape, aucune recette miracle n’existe. L’orientation ci-dessous est faite selon notre propre expérience et se termine par le « mastodonte » et tant redouté, MoReq2 (une version 2010 est en préparation, plus simple, mais il faudra se replonger tout de même dans la nouvelle version pour ceux qui ont déjà affronté la version 2 !- zut !).

2. Approfondir vos connaissances

Conseil n°1: Comprendre les fondements de l’archivage électronique

L’OAIS (Open Archival Information System)

L’OAIS [1] est un véritable modèle conceptuel de référence. Il est le premier texte à lire (et non le plus facile), mais il est le véritable socle de toute la réflexion menée sur l’ensemble des normes nationales et internationales. Il insiste sur les perspectives de pérennisation de l’information sur le long terme et sur l’interopérabilité. Pour en apprendre davantage sur l’OAIS, vous pouvez lire aussi l’article de Figoblog, qui le décrit de manière simplifiée.

Le SEDA (Standard d’Echange de Données pour l’Archivage)

En France, les archivistes ont créé le SEDA [2] qui facilite les versements  (transferts) d’archives d’un service producteur à un service d’archives en automatisant, entre autres, les accusés de réception, ce qui assurent la traçabilité lors de la capture des archives par le système d’archivage électronique. Le SEDA permet d’établir un dialogue entre deux systèmes, ce standard est le pivot de l’archivage électronique en France.  Vous pouvez lire d’abord la présentation de Jean-François Moufflet et Michel Jacobson à la Conférence européenne d’avril 2010 qui est disponible ici. Pour vous aider à mieux comprendre le SEDA nous vous conseillons de suivre une formation parmi celles proposées par le SIAF et par l’AAF (une demi-journée est consacrée au SEDA dans la formation Archives électroniques – Niveau 2). Il vous faudra lire en complément le RGI (Référentiel général d’interopérabilité).

Conseil n°2: la norme NF Z 42-013
Cette norme fournit « un ensemble de spécifications concernant les mesures techniques et organisationnelles à mettre en oeuvre pour l’enregistrement, le stockage et la restitution des documents électroniques afin d’assurer la conservation et l’intégrité de ceux-ci » [3]. Elle vise donc à préciser les conditions d’enregistrement et de restitution des informations numériques.

Attention: cette norme n’est pas applicable aux systèmes qui permettent de modifier des informations.

Conseil n°3: affronter vos craintes et lire MoReq (version 2)
Finalement, il faut bien en arriver au texte tant redouté [4]. Sachez que vous ne comprendrez pas tout à la première lecture ! Il est même possible que vous vous endormiez, cela nous est arrivé, soyez donc rassurés si ça vous arrive. Ne vous découragez pas, il vous faudra beaucoup de pratique pour l’apprivoiser, mais dites-vous que vos lectures précédentes vous ont très bien armé pour l’affronter. Il faut certes prendre son courage à deux mains, mais vous n’êtes pas arrivés jusqu’ici pour tout abandonner! Publiée en 2002 par la commission européenne et le DLM Forum, MoReq répond à l’approche gestionnelle des documents numériques relatifs à la norme ISO 15489.

Il faut savoir que MoReq a fortement inspiré ICA-Req (la norme développée par le Conseil International des Archives) en cours de traduction en français, mais dont les exigences sont plus facilement applicables (plus synthétiques et compréhensibles). On attend tous la traduction d’ICA-Req!!!

Avez-vous suivi nos conseils? Vous avez atteint le niveau 2 (sans doute le plus difficile). Vous disposez maintenant de bases solides sur l’archivage électronique ! Mais ce n’est pas fini! Rendez-vous très bientôt pour la troisième – et dernière – partie de cette introduction aux archives électroniques.

Bonne lecture !

LFH et ML

[1] Piloté par le Consultative Committee for Space Data Systems,  l’OAIS est devenu en 2003 la norme ISO 14721 : 2003. <http://public.ccsds.org/default.aspx>.

[2] Le SEDA est téléchargeable à partir du site des Archives de France : http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/gerer/archives-electroniques/standard/.

[3] Norme AFNOR NF Z42-013, Spécifications relatives à la conception et à l’exploitation de systèmes informatiques en vue d’assurer la conservation et l’intégrité des documents stockés dans ces systèmes, 2001, p.1.

[4] La version 2 est consultable sur le site des Archives de France : http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/static/2094

Étiquettes : ,

One Comment sur “Introduction impertinente aux archives électroniques – 2”

  1. Antoine Meissonnier 30 octobre 2010 à 22:23 #

    Juste en passant, je signale pour les néophytes un article de décembre 2008 (donc déjà daté pour les professionnels j’imagine) paru dans la Gazette du CINES intitulé l' »Archivage pérenne des documents numériques » qui me semble exposer les principaux problèmes de l’archivage numérique, rappelle le contexte législatif et résume les apports et contenus des principales normes internationales et nationales.
    Il est disponible à cette adresse : http://www.cines.fr/IMG/pdf/Archivage_perenne_Gazette20.pdf.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :