Introduction impertinente aux archives électroniques – 3

Vous avez déjà lu la première et deuxième partie de cette introduction aux archives électroniques. Si vous avez bien suivi nos conseils (et en plus toutes les réponses qui ont été données à notre défi dans la blogosphère), vous devez connaître aujourd’hui le contexte du développement de l’e-administration, le cadre juridique ayant permis de lancer des grands projets de dématérialisation et la naissance des premiers projets d’archivage électronique. Vous êtes également sensibles [1] à la plupart des problématiques liées à l’archivage électronique. Vous avez aussi pris connaissance des principales normes de référence dans ce domaine.  Félicitations! Vous pouvez désormais poursuivre plus sereinement votre découverte de ce sujet passionnant. On arrive ainsi au troisième et dernier chapitre de cette introduction :

3. Rester informé

Bienvenue aux sables mouvants de l’archivage électronique! Si vous avez bien lu tout ce que nous vous avons conseillé vous avez compris que vous venez de rentrer dans une sorte de dimension parallèle où rien n’est figé et tout se transforme (Einstein ne l’aurait pas dit mieux). La première étape consiste à accepter cette idée, vous ne saurez jamais tout de ce sujet, ce n’est pas un domaine où l’on apprend tout par cœur, il n’y a pas de formules magiques. Il est donc indispensable de rester informé. Il faut, d’une part, être très attentif à ce qui se fait ailleurs, dans d’autres services, que ce soit dans votre pays ou bien dans le reste du monde, la collaboration et l’échange sont fondamentaux. D’autre part, il est nécessaire de se tenir au courant de l’évolution des technologies, faire une véritable veille technologique pour être capable d’anticiper.  Alors, comment peut-on se tenir informé? Comment être au courant de la dernière conférence et du dernier projet? Comment être au courant des débats? Eh bien, voici quelques conseils:

Conseil n°1: La poudre tu ne réinventeras pas et tout seul dans ton coin tu ne resteras point

Si on se lance dans un projet d’archivage électronique il vaut mieux se renseigner sur ce qui a été fait ailleurs. Pour cela, il vous faudra identifier des interlocuteurs. Plusieurs options s’offrent à vous: vous pouvez prendre contact avec les Archives de France qui pourront vous renseigner sur les différents projets qui se développent, vous pouvez aussi essayer de rejoindre des groupes de réflexion, comme le groupe PIN ou le milieu associatif (le Conseil International des Archives et l’Association des archivistes français par exemple, mais il y en a d’autres, dans tous les pays!)  où vous rencontrez facilement des archivistes qui pourront vous éclairer. N’ayez pas peur d’aller vers les autres et n’ayez pas peur de poser des questions. L’échange est le maître mot! Enfin, vous pouvez aussi participer à des listes de discussion comme le forum de l’AAF. Vous aurez aussi des ressources utiles dans le Portail International d’Archivistique Francophone.

On vous encourage à vous promener un petit peu et aller à des conférences/journées d’études, si possible celles qui réunissent des archivistes du monde entier. C’est le moment idéal pour échanger en alliant l’utile à l’agréable. Vous trouverez ici et les présentations d’ECA, la 8ème Conférence européenne sur l’archivage digital qui s’est tenue à Genève en avril 2010.

– Quelques conférences à venir:

IDCC, Digital Curation Conference à Chicago aux Etats-Unis, du 6 au 8 décembre 2010.
L’année prochaine vous pouvez aller vous promener au Japon à iPres 2011.

Conseil n°2: Une veille efficace tu feras

Pour se tenir informé rien de plus simple que d’utiliser Internet! Vous y trouverez des ressources différentes qui vous permettront de répondre à la plupart des questions que vous allez vous poser. Il vous faut identifier les sites qui peuvent être utiles et surveiller la mise en ligne de nouvelles ressources. Quelle est la meilleure manière d’être informé en temps réel de toutes les nouveautés du Web? Twitter! Nous n’avons jamais appris autant de choses que depuis notre arrivée sur ce réseau social qui est devenu un véritable outil professionnel. Et bien évidemment, n’oubliez pas de suivre les Archiveilleurs (deux archiveilleurs sont des spécialistes de l’archivage électronique).

– Quelques liens utiles:

TNA – Les archives nationales britanniques : un de nos sites préférés. Allez surtout à la rubrique Digital Preservation.

La Bibliothèque du Congrès qui met à votre disposition des ressources très variées, nous vous encourageons à explorer tout le site et notamment le dictionnaire PREMIS.

Digital Curation Centre

Digital Preservation Europe

CASPAR

Planets

Drambora

– Last but not least: la blogosphère
Il y a un nombre incalculable de blogs et sites qui ne sont pas institutionnels et qui sont une véritable mine d’informations. N’oubliez pas bien sûr de revenir chez nous! Archives Online parlera souvent d’archives électroniques et d’autres sujets connexes. Voici une liste non exhaustive de blogs qui peuvent vous intéresser:

Le Regard de Janus

Sous la poussière

File Formats Blog

L’Affaire Makropoulos

Blogs sur les technologies, le web et compagnie :

Les petites cases

sp.Blog

figoblog

Sur ce, nous vous laissons à présent vagabonder comme des grands dans les méandres des informations liées à l’archivage électronique. Peut-être aurons-nous l’occasion de vous croiser en France ou ailleurs (autrement que dans le monde virtuel!)…

LFH et ML

[1] Le but de cette Introduction impertinente est bien de sensibiliser et nous ne prétendons pas donner toutes les clés nécessaires à la maîtrise de ce sujet complexe.

Étiquettes : , , ,

One Comment sur “Introduction impertinente aux archives électroniques – 3”

  1. lorène 4 octobre 2010 à 11:52 #

    Quelques liens supplémentaires pour compléter une veille en archivage électronique :
    http://www.cines.fr/spip.php?rubrique219
    Exemple de SAE en activité en France qui met en ligne une large partie de sa documentation organisationnelle et technique (formats de fichiers, …).
    http://www.bnf.fr/fr/professionnels/conserver_spar/s.conserver_SPAR_presentation.html
    Exemple d’archivage électronique à la BNF.
    http://blogs.fcla.edu/index.php/digitalarchive
    Exemple de SAE en activité, qui travaille notamment sur les formats de fichiers
    http://www.echosdoc.net/index.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :